Castèl de Montpelhièr


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Gianni (RP: Nom connu) - HT - Double tentative de révolte - 21/02/1462 (Affaire classée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Estuardo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Ville : Nîmes
Fonctions : Procureur
Date d'inscription : 29/11/2013

MessageSujet: Gianni (RP: Nom connu) - HT - Double tentative de révolte - 21/02/1462 (Affaire classée)   Ven 21 Fév 2014, 08:39

Plainte déposée par Bentich:
Spoiler:
 


Acte d'accusation:

Citation :
*Estuardo entra en salle du tribunal où se tenait l'homme qui en ce jour allait tenir le rôle de l'accusé. Homme qui avait été capturé pendant la nuit par la garde uzétienne et mené en salle du tribunal pour un procès.*

Bonjorn Madame la Juge, messieurs.

*Il ouvre ses dossiers*

En cé jour du 21 février dé l'année mil quatre cent soixante et deux, lé procureur du Languedoc, Estuardo Gonzalez, moé-même, ouvrons une procédure judiciaire opposant lé Comté du Languedoc à l'accusé ci-présent. Celui-ci est en effet accusé d'avoir essayé dé prendre lé pouvoir municipal dé la ville d'Uzès par la force, deux nuits d'affilés. Pour cela, nous l'accusons dé Haute Trahison.

*Regarde l'accusé*

Mestre, veuillez dire votre nom et lieu dé résidence s'il vous plait. Dé même yé vous prie dé vous exprimer pour savoir si vous vous déclarez coupable ou innocent des faits qui vous sont reprochés.

*Regard vers la Juge*

L'accusé avait en effet déjà été aperçut la nuit du dix-neuf au vingt par deux miliciens d'Uzès, Mestre Kikimonmor et le soldat Skarsniks entrain d'essayer d'entrer à la mairie par la force. Croyant à un malentendu, il l'ont laissé aller. Cependant, cette nuit, nuit du vingt au vingt et un février 1462, les deux mêmes miliciens, qui faisaient leur ronde habituelle, ont dé nouveau aperçut lé même homme entrain d'essayer dé forcer la porte dé la mairie.
Agissant dans l'honneur dé leur devoir, ils ont capturé l'homme et l'ont mené ici, en salle du tribunal.

Les deux miliciens sont des personnes dé confiance et c'est pour cela qué yé considère qué lé procès a lieu d'être.

*Une petite pause*

Rappelons maintenant lé chef d'inculpation dé Haute Trahison
*Il fouille dans ses papiers et fait lecture du passage concerné dans le Code Languedocien, avec son accent ibérique:
F. Dé la haute trahison
Tout acte portant grave préjudice au Languedoc, notamment sa stabilité, ses institutions ou son gouvernement, sera considéré comme acte dé haute trahison.
*Fin de la lecture*

Il n'y a aucun doute qu'une révolte, ratée ou réussie, et d'autant plus si c'est un acte répété dans la courte période dé deux journées, est un acte condamnable qui porte atteinte aux institutions et à la sécurité dé nos villes, dans cé cas précis celle d'Uzès, et donc au Comté.

Dé plus, il est évident qu'un bon père dé famille n'agirais jamais dé la sorte, et qué si tout lé monde sé permettait cé genre d'actions, la société serait en grave danger. Finalement, il est coutumier au Languedoc dé sanctionner cé type d'agissements.

*Regarde l’accusé*

Par conséquent lé ministère dé la justice vous accuse d'avoir enfreint lé droit languedocien.

Sachez qué lé silence dé votre part ainsi qu'une non-défense, vous mènera directement à une condamnation.
Sachez aussi qu'avouer votre culpabilité peut être raison pour réduire votre peine.
Sachez, finalement, qué vous avez tout à fait lé droit d'être représenté par un avocat pour votre défense.
Lé barreau du Languedoc est accessible ici :
http://forum2.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=9680
l'Ordre des avocats du Dragon se trouve par là :
http://forum.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=4831
(HRP: Il faut que le forum 2 dans le premier cas ou le forum 1 pour le deuxième cas soient ouverts sur une fenêtre de votre navigateur pour que le lien marche)

La parole est à vous.


Dernière édition par Estuardo le Ven 14 Mar 2014, 02:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Estuardo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Ville : Nîmes
Fonctions : Procureur
Date d'inscription : 29/11/2013

MessageSujet: Re: Gianni (RP: Nom connu) - HT - Double tentative de révolte - 21/02/1462 (Affaire classée)   Ven 21 Fév 2014, 08:45

* MP HRP envoyé à JD Gianni (accusé)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Estuardo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Ville : Nîmes
Fonctions : Procureur
Date d'inscription : 29/11/2013

MessageSujet: Re: Gianni (RP: Nom connu) - HT - Double tentative de révolte - 21/02/1462 (Affaire classée)   Sam 22 Fév 2014, 03:03

Première plaidoirie de la défense:

Citation :
Gianni avait été emmené au Tribunal cette fois-ci par les gardes. Il n'en aurait nul eu besoin, il s'était toujours présenté comme il se doit mais à priori, un peu de changement ne fait pas de mal. Il se laisse escorter, amener à la barre, pour une éniéme fois, témoigner de sa légendaire fougue de foncer tête baissée dans les miliciens;

Bonsoir, je me présente, Je suis Gianni. Je suis de Castillon, une charmante ville que je n'ai point revu depuis plus de 6 mois. Une ville trés agréable au demaurant. Je ne renie pas les faits qui me sont reprochés, en effet, je suis bien passé devant la Mairie par deux fois. La premiére fois, j'avais fété en taverne, ma décision de quitter le sol Provençal au vu des fous qui y vivent, et qui s'y comportent comme des sauvages, notamment en politique et justice.

Alors oui, je ne connais pas trop Uzés, de nuit, encore moins. Des retrouvailles m'ont gentiment indiqués un endroit où dormir au chaud, le temps de mon séjour passager chez vous, j'avoue que vu mon état, je n'ai pas trés bien saisit où se situait cette auberge où quelques chambres sont disponibles.

La première nuit, je n'ai pas insisté quand j'ai vu la porte de l'auberge fermée, je me suis dis bon, je rentre trés tard sur le matin, ce doit être ça. Alors j'ai passé mon chemin et ai été dormir dans une grange.

La seconde nuit, la lune était moins présente, cachée par les nuages. Je n'ai pas un sens de l'orientation trés assidu. Mes pas m'ont ramenés devant la porte de cette fichus auberge où là oui, j'ai insisté cette fois-ci, pour y pénétrer parce qu'il fait rudement froid encore par cette saison.

La suite, vous la connaissez.Je crois qu'il s'agit d'un malencontreux malentendu. Rien de plus. Je suis en voyages de plus de 6 mois, notamment l'Italie, la fatigue me gagne facilement et me fait perdre souvent le sens de la réalité. Certes, la boulasse n'aide pas, mais elle contribue à se changer les idées,à oublier la dureté de la vie de tous les jours

Je vous présente mes excuses pour tout ce désagrément, soyez en sûrs, la prochaine fois, je me ferai plus discret.

Gianni sourit, puis conclut:

Voilà, vraiment pas de quoi, déplacer une Cour de Justice, je suis sûr que vous auriez eu des choses plus interressantes à faire en ce jour que de statuer sur un homme un peu ivre qui n'a pas le sens de l'orientation.

Je vous remercie de m'avoir écouté.
Revenir en haut Aller en bas
Estuardo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Ville : Nîmes
Fonctions : Procureur
Date d'inscription : 29/11/2013

MessageSujet: Re: Gianni (RP: Nom connu) - HT - Double tentative de révolte - 21/02/1462 (Affaire classée)   Mer 26 Fév 2014, 07:32

L'accusation a appelé Kikimonmor à la barre
Voici son témoignage :

Citation :
bonjour, Madame le juge, Monsieur le procureur,

Je me présente je suis Kikimonmor habitant d'Uzès.

Je viens en ces lieux pour vous relater ce que j'ai vu, et comment les faits se sont déroulés.

La première nuit, lors de la ronde habituelle, j'ai aperçu un homme qui essayait de forcer la porte de la mairie d' Uzès.

Nous voyant arriver, il a vite pris la fuite et s'est perdu dans la nuit des ruelles sombres, nous avons essayé de le poursuivre, mais sans résultat.

La nuit suivante, quelle ne fut pas notre surprise de voir la même silhouette s'attaquant à la même porte avec beaucoup de véracité.

L'homme était tellement occupé à sa tache, que cette fois-ci il ne nous entendit pas arriver.

Nous l'avons saisi, entravé et ramené ici dans les géoles du tribunal.

Je dois préciser, que lors de nos rondes, nous ne l'avons jamais aperçu dans les tavernes de la ville.

Il n'a jamais eu l'air éméché ou ivre, vu la force qu'il utilisait pour parvenir à ses fins, et le mal qu'il nous a donné pour le capturer.

Je me tiens à la disposition du tribunal pour tout autre renseignement.

Kikimonmor
Revenir en haut Aller en bas
Estuardo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Ville : Nîmes
Fonctions : Procureur
Date d'inscription : 29/11/2013

MessageSujet: Re: Gianni (RP: Nom connu) - HT - Double tentative de révolte - 21/02/1462 (Affaire classée)   Lun 03 Mar 2014, 06:57

Réquisitoire de l'accusation:

Citation :
*Estuardo resta un moment en silence. Il ne pouvait pas nier que l'accusé était convaincant, cependant...*

Madame la Juge, Mestre Gianni, mestre Kikimonmor...

*Une brève pause*

Nous avons devant vous un cas assez particulier. Voyez-vous, Mestre Gianni, j'aimerais volontairement vous croire, et je ne nierais point que l'alcool parfois a des effets étranges. Cependant, si bien je puisse concéder qu'une nuit d'ivresse la mairie soit confondue avec une auberge, je ne peux croire que cette erreur se fait par deux fois.
Je pense qu'il est assez évident quand un bâtiment est une mairie. Normalement les mairies sont plus grandes et plus adornées que les auberges, et celle d'Uzès n'est pas l'exception. De plus, si vous cherchiez logement et que vous ne l'ayez trouvé la première nuit, il m'est fort difficile de croire que le matin suivant vous n'êtes pas allés demander plus informations au lieu dit, à l'auberge présumée. Si vous l'auriez fait, vous auriez tout de suite remarqué que la présumée auberge était en réalité la mairie d'Uzès.
La seule raison que je trouve assez valide pour ne pas l'avoir fait, ou avoir demandé plus de précisions le jour suivant, ou même avoir tenté de trouver une auberge différente, est que, du moins la deuxième nuit, vous saviez parfaitement que vous vous attaquiez à la mairie.

Je ne puis donc pas vous accorder le bénéfice du doute pour une tentative d'entrée forcée par deux nuits d'affilées à la mairie d'Uzès.

De plus, même si la confusion eut existait, qui essaye de forcer la porte d'une auberge? Cela est presque aussi grave que tenter de forcer la porte d'une mairie. Quand les portes sont fermées, on toque et on laisse les portes fermées, on essaye point de les forcer! Et encore moins deux nuits de suite!

Finalement, Mestre Kikimonmor, homme de confiance, milicien habituel et honnête habitant d'Uzès, déclare en plus avoir vu l'accusé fuir lorsque lui et son compagnon se sont approchés la première nuit. Pourquoi un homme innocent qui croit entrer dans une auberge fuirait des miliciens disposés à aider un voyageur à trouver gît pour la nuit?

Non Madame la Juge, je pense que l'homme était conscient de ses actes, et doit donc être déclaré coupable.

*Une pause*

Cependant, aucun mal n'a été occasionné, et je vois dans l'accusé et dans sa présentation -tant soit-il qu'elle soit honnête- une réelle volonté d'amoindrir les méfaits. Aucun autre homme ou femme ne fut vu avec lui ces deux nuits, il est donc probable qu'en réalité ce fut plus un amusement d'ivresse qu'un réelle tentative de prise de mairie.
Je propose donc, Madame la Juge, deux solutions:
- Si l'accusé, offre une preuve pendant sa dernière plaidoirie de défense de 22hrs travaillées au RMI plus d'un don de 20 écus au Comté, une relaxe.
- Si preuve n'est pas rendue, je propose deux journées de prison et une amende de 40 écus.
Argent que, Madame la Juge, l'accusé n'aurait sans doute aucune difficulté à fournir, dans le besoin en vendant ses braies.

*Regarde l'accusé*

Et sachez, Mestre Gianni, que si l'on vous reprend à confondre une mairie avec une auberge, je demanderais beaucoup moins de clémence. Je clarifie aussi que la décision finale, quel que soit le cas de figure, appartient à Madame la Juge. Je ne fais que proposer.
Revenir en haut Aller en bas
Estuardo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 570
Ville : Nîmes
Fonctions : Procureur
Date d'inscription : 29/11/2013

MessageSujet: Re: Gianni (RP: Nom connu) - HT - Double tentative de révolte - 21/02/1462 (Affaire classée)   Jeu 13 Mar 2014, 00:03

Dernière plaidoirie de la défense

Citation :
Gianni reste sans voix, encore un peu dans les brumes d'alcool de la veille. Il l'a tant attendu ce réquisitoire et il reconnait qu'il a trouvé en face de lui, un procureur qui sait en débattre avec le verbe, l'adaptation de la situation et l'ouverture d'esprit. En effet, ses arguments sont judicieux mais pas assez à son goût. Il passe ses mains sur ses habits pour être présentable, se tient droit, sans être fier ni arrogant. Il ne doit pas éveiller les soupçons dans son comportement car il a une idée en tête, et pour sa réalisation, il va devoir jouer serrer, ne rien laisser paraitre. Il se tourne vers le Procureur avec dans la ferme intention de démonter point par point, sa thése sur le bénéfice du doute quand à ses réelles intentions:

Je vais commencer par vous, Messire Le Procueur, que j'ai attendu en vain pendant des journées entiéres, des nuits d'impatience, à vouloir classer cette affaire en relaxe au plus vite. Oui car c'est cela que je réclame la relaxe, et je n'aurai aucun soucis à l'obtenir, pour les raisons suivantes que je vais vous évoquer.

Il se tourne vers le milicien, envers qui il a un grand sourire, le désigne du doigt, se reporte à ce fameux témoignage de l'accusation, un léger regard vers la Juge, puis revient au Procureur:

Je vais revenir sur le témoignage de l'accusation de Messire Kikimonmor qui affirme ne m'avoir jamais vu en taverne, et met en doute, mon état d'ivresse pour ses deux fameuses nuit.J'aurai pu faire appeler à la barre un certain italien et une jeune femme du nom d'Arsenyk pour venir en témoigner mais je n'ai pas trouvé cela nécessaire. Par contre, je peux vous apprendre que ce milicien et maire actuel se fait appeler Kiki n taverne, et comment pourrais-je savoir ce détail si je ne vais jamais en taverne. D'ailleurs Madame le Juge ici présente, que j'ai croisé en taverne et avec qui, j'ai bu quelques choppes, pourra en témoigner. Ils ont de drôles de coutume, y a aussi Wawa alias Wanda1, MeMe pour Meval oui une autre milicienne, MedeMede une taverniére de la taverne municipale, et j'ai même le mien effiminée, qui ressemble à Gigi...Alors, je connais parfaitement bien vos tavernes et les habitués qui y vont. Ceci est un détail parmi d'autre.

Il se sent à l'aise, un sourire chaleureux, un regard bienveillant, il développe plus encore:

D'ailleurs un autre point à soulever, le témoin de l'accusation n'a fait aucune description de moi sur mon physique, mes habits, un signe particulier qui pourrait me distinguer, êviter que l'on me confonde avec autrui. Il détaille les faits sans vraiment me désigner ni me reconnaitre. Un homme. Qui plus est en pleine nuit. Quand à dire que je tentais d'ouvrir la porte avec vivacité, cela ne relate malheureusement pas, une envie de forcer la porte, ni de la défoncer, ni de vouloir y pénétrer à tout prix. Qui n'a jamais avec vivacité tourner une poignée dans tous les sens sous l'impatience et l'incompréhension que celle-ci ne s'ouvre pas. D'ailleurs, il arrive souvent qu'on n'y parvienne qu'au retour au calme, à l'ouvrir ou bien qu'autrui l'ouvre alors que nous-même n'y parvenions pas. Des concours de circontance, ni plus ni moins.

Il fait une petite pause, dans son esprit, d'autres détails se mettent en place tandis qu'il fait diversion avec sa plaidoirie de la défense, ses doigts longent lentement la barre en bois devant lui:

Il parait tout aussi logique que revenir au même endroit qu'on pense être une auberge, n'a rien de franchement étrange. Vous savez la logique de l'esprit et du comportement, est le plus grand mystère de la nature humaine. Sans entrer dans une étude comportementaliste et psychologique, tout est normal, croyez-moi. Surtout si l'alcool a la propriété d'effacer la mémoire de certains souvenirs de la veille. Alors oui, se retrouver deux nuits de suite a un même endroit est possible.Et y faire les mêmes actions tout autant. En plus, rien ne dit, que c'est moi les deux fois. Vous m'avez surprit peut-être une fois, la preuve, je suis venu avec les gardes en ce Tribunal mais possible que la première nuit, ce ne fut pas moi, et que moi, je tentais d'ouvrir une autre porte ailleurs, n'est-ce pas Monsieur le Procureur, si l'on suit votre raisonnement. Alors serait-il possible que cela soit quelqu'un d'autre, un autre homme?

Gianni contourne la barre non-chalament, en faisant toujours face au Procureur, prend un peu de distance avec les deux gardes, plaçant la barre entre eux comme une barrière, un doigt sur ses lèvres, il tapose, pensif puis reprend:

D'ailleurs Messire Kiki est parfaitement témoin en taverne d'une scéne où un homme est entré, même trait de visage que moi, même allure, une ressemblance inouie en tout point. Leur première remarque ayant été. On dirait deux frères jumeaux. Combien d'hommes à Uzés pourraient me ressembler. En tout cas, ce Messire Nicovitch777 n'a pas nié se ballader de nuit à la recherche d'une auberge aussi. Je vais tricher un peu certes mais je me suis permis de vous dessiner de mon mieux, les visages et de rapporter les propos...

Il sort quelques parchemins, se tourne vers La Juge:

Puis-je vous les porter, les remettre en main propre, votre Honneur...

Il ne laisse pas le temps d'une réponse qu'il avance vers le bureau, se place devant et remet les parchemins* en question:

Quel plaisir de vous revoir Juge Ahlatete, permettez-moi de vous taquiner encore une fois et espérer que vous ne jugerez pas uniquement à la tête...

Un pas dans une virevolte pour lui tourner le dos et revenir au Procureur:

Pour ma part, bien trop de points d'ombre dans cette affaire, d'ailleurs, l'accusation de Haute Trahison me pourrait hors contexte, tout au plus, un Trouble à l'Ordre Public. Puis-je avancer le vice de forme d'entrée, voilà c'est dit. Par ailleurs, personne ne semble avoir été si perturbé par ces deux nuit-là où un homme, un individu semble avoir troublé le cycle de ronde des milciens.

Il s'en retourne vers la Juge, la main sur le coeur, lui révéle:

Je vous promets, les miliciens et bénévoles de la défense en redemande, ils s'ennuient. Ils m'ont même dit que je suis un petit joueur, qu'ils auraient préféré de l'action, qu'il aurait mieux valu que je rameute du monde, des potes à moi, pour tenter la prise de la mairie et voir même du Chateau. Imaginez...Ce sont eux qui ont les idées et les donne. Même une qui m'a proposé de boire une choppe pendant son service, malheureusement, il aurait fallut que je vienne titiller le barillet de la porte de la mairie pour la croiser et trinquer avec elle.

Il sourit un air attendrit:

Vous voyez bien que cette affaire est une méprise, votre Honneur, je n'écoute même pas les mauvais conseils...Si je suis un profiteur de la moindre occasion pour me faire remarquer, j'aurai sauter sur l'occasation et rien que sur l'occasion, soyez en certaine!

Une lueur malicieuse dans les yeux s'allume:

Quand à vos propositions de peine mon Cher Procureur, vous portez atteinte à ma condition d'être humain en imaginant que je vendrai mes braies pour une amende. Non seulement je cueille tous les jours des fruits pour avoir toujours plus de charisme, ce dont je ne manque déjà pas au naturel, mais en plus, je suis à 0 écu. Une chance d'ailleurs pour moi que votre ville d'Uzés accepte le vagabondage sinon je serai en prison tous les jours et ce, depuis plus d'une semaine, à la vue de la lenteur de la déposition de votre réquisitoire. D'un autre côté, j'aurai eu ma relaxe sans probléme.

Il secoue son doigt dans le vide à l'attention du Procureur:

Faites attention que ce ne soit pas vous que vous retrouviez à vous effeuiller en ce Tribunal, le séant à l'air. Cela pourrait arriver plus vite que prévu. Bref...Qu'importe le verdict, pour ma part, je pense avoir fait le tour de cette plaidoirie, de ma plaidoirie.

Il fait une pause, quelques pas devant le bureau de la Juge, pensif puis rajoute:

Par contre, vous pourrez vous en donner à coeur joie pour le prochain procés à venir, car je vais comettre un péché d'orgueil flagrant. Vous insultez, vous frappez, non. Comme vous l'avez dit vous-même Messire Le Procureur aucun acte de vol ni de violence n'est à déplorer dans ce cas précis. Alors....Mais vous en serez fautif, je suis un homme d'action qui aime agir et non point attendre dans son coin à mourrir d'ennui et c'est ce qui s'est produit dans l'attente de votre réquisitoire. Ouvrez grand vos yeux, l'action, c'est maintenant.....

En une virevolte, Gianni enjambe le bureau de la Juge avec une belle prestance:

Faites-moi place Madame La Juge, poussez-vous, voilà...Merci

Il profite du peu d'espace qu'elle lui fait pour venir se tenir debout derrière elle, un bras se place autour du cou de la jeune femme, il fait se retourner le bras féminin en son dos sur lequel il exerce une pression plus vigoureuse de temps à autre, pour montrer sa détermination:

Bien Messieurs, soyons sérieux, ceci est une prise d'otage! Ce que je veux, c'est simple: Kiki va me chercher un Capitaine de Bateau prêt à voguer sur la mer de manière à ce que puisse quitter Uzés dés aujourd'hui! De la nourriture aussi...Que je fasse ripaille...

Il se fait plus insistant, en faisant remonter à peine le bras de la Juge dans son dos pour que ses grimaces fassent comprendre la légère douleur, et le sérieux de ses intentions:

Quand à vous Procureur, vous allez venir ici au centre du Tribunal, vous trémoussez en dansant et vous effeuillez de la tête aux pieds...Let's dance Darling, Come on....

Il profite de libérer le cou pour se saisir du maillet, replacer son bras comme auparavant, avec pour différence, le manche du maillet sous la gorge, et la partie la plus massive en bois contre sa mâchoire:

Allez Proc, montre-nous tes fesses!!!! Sois l'exemple des peines que tu veux infliger!

Les screens célemal:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jorocket
Croix civile
Croix civile
avatar

Masculin Nombre de messages : 3474
Age : 27
Ville : Alais
Date d'inscription : 14/07/2009

MessageSujet: Re: Gianni (RP: Nom connu) - HT - Double tentative de révolte - 21/02/1462 (Affaire classée)   Dim 18 Mai 2014, 13:30

L'affaire en question n'est plus au tribunal, de même que le verdict est absent du dossier.
Archivage impossible, dossier classé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gianni (RP: Nom connu) - HT - Double tentative de révolte - 21/02/1462 (Affaire classée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gianni (RP: Nom connu) - HT - Double tentative de révolte - 21/02/1462 (Affaire classée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gianni (RP: Nom connu) - HT - Double tentative de révolte - 21/02/1462 (Affaire classée)
» [Tentative de révolte, coop jud] Florian9 (13/9/58) Coupable
» [Tentative de révolte] Feodorowka (25/09/1457)
» Tentative de Révolte: Niort : Ysabault (28/11/1458) COUPABLE
» [Coupable]-Tentative de Révolte-Lordmicky (19/10/1455)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castèl de Montpelhièr :: Archives des discussions des acteurs judiciaires-
Sauter vers: