Castèl de Montpelhièr


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Ambuleurs de la Compagnie du Léman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cendres
Nouvel Orateur
Nouvel Orateur
avatar

Nombre de messages : 30
Ville : Genève
Rang de Noblesse : Reformé
Fonctions : Couteau suisse
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Les Ambuleurs de la Compagnie du Léman   Jeu 26 Sep 2013, 08:47

Cendres boitait dans les couloirs de l'administration Languedocienne pour enfin arriver dans un lieu d'accueil.
Petite clochette sur un comptoir, le regard qui s'illumine, il s'empressa de jouer avec


Ding...

Ding Ding !

Diguedigueding ! Ding Ding !

Sourire aux lèvres, il aurait pu continuer des heures. Les clochettes, il aime ça.
Recommence... C'est plus fort que lui.


Ding ! Ding !

Puis se tape la main droite de la main gauche, comme on fait à un enfant turbulent

ça suffit ! On est pas là pour s'amuser...

Non... Ne me regarde pas comme ça ! On est dans le grand monde... On est sage.

Relève la tête avec un regard plus sérieux et cherche quelqu'un du regard
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Nouvel Orateur
Nouvel Orateur
avatar

Nombre de messages : 30
Ville : Genève
Rang de Noblesse : Reformé
Fonctions : Couteau suisse
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Re: Les Ambuleurs de la Compagnie du Léman   Jeu 26 Sep 2013, 16:23

Personne à l'horizon.

Cendres va s'asseoir sur un banc en bois. Dur.
Il fait la moue.
Essaie de placer la fesse droite mieux que la gauche ne l'est.
Il fait la moue. Et sort finalement un petit coussin pour y placer son séant


L'oie... Il n'y a rien de tel.

Une personne passe, il va pour lui faire un signe, puis se ravise.
Une seconde, le doigt se lève... à peine. Puis 3... 4...


- Pas l'temps !...
- Non je ne peux rien pour vous...
- Oulaaaah ! Je ne suis point du coin mon brave

Et caetera desunt.

Il attendait, sagement, sans toucher à la petite clochette.
Pourtant, il aime ça...

Un bateau... Deux bateaux... Trois bateaux... Quatre bateaux et demi...
Il s'endort.
Revenir en haut Aller en bas
meval
Bavard Incontrolable
Bavard Incontrolable
avatar

Féminin Nombre de messages : 7676
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Les Ambuleurs de la Compagnie du Léman   Jeu 26 Sep 2013, 18:01

La blonde passe par là pour se rendre à son bureau. Du boulot, y en a ! Même à revendre.

Tiens, c'est une bonne idée ça, revendre du boulot en compensation de la suppression des taxes, va falloir qu'elle soumette l'idée au conseil.

Elle sourit intérieurement à cette idée, et son pas se fait plus léger du coup. Enfin, autant qu'il peut l'être lorsqu'un futur bondinet malkavien vous pousse dans l'ventre et se fait de la place en poussant de tous les côtés.

Au détour d'un couloir, un homme est assis là, sur le banc qui permet à chacun de patienter. Il semble endormi, ou mort, sa tête retombe sur son torse.

La blonde s'approche, méfiante, tout de même. Elle entend un léger ronflement. L'homme ne fait que dormir.


Bonjour !

Juste assez fort pour le réveiller, mais pas d'trop pour ne pas qu'il en meurt

Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Nouvel Orateur
Nouvel Orateur
avatar

Nombre de messages : 30
Ville : Genève
Rang de Noblesse : Reformé
Fonctions : Couteau suisse
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Re: Les Ambuleurs de la Compagnie du Léman   Sam 28 Sep 2013, 13:54

Un vieux quand ça dort... ça ne fait pas semblant. des fois mieux vaut leur filer un bon vieux coup de chausse pour les réveiller, ou une barrique d'eau. Salée pour ce genre d'énergumène. Au bout d'un moment, assez long... Le vieux ouvre l’œil gauche, puis le droit. Bouche pâteuse, les yeux encore un peu collé, il entrevoit une dame blonde. Cela valait la peine d'attendre.

Malgré tout, il ne pourra pas profiter longtemps de la secrétaire, celle qu'il souhaitait voir, c'était la Comtesse. Une Dame, qu'il savait blonde aussi et qu'il appelait "son amie", rencontrée une fois en taverne, il y a bien longtemps. Appellation qu'il aimait répéter consistoire des bourgeois de Genève... "Moi, j'ai une amie en France ! Et je vous emmerde !", il avait une quirielle de petites choses comme celle ci qu'il aimait sortir peut être à tord et souvent de travers pour enquiquiner ses camarades helvètes, "Le premier qui touche au Languedoc, je lui botte le $@#€!£ !", "Si je vois trop de Lion à Lyon, ça va $@#€!£ ! des bulles carrées...", "vous êtes des fiottes, la pire racaille que l'on ait est au conseil des XII, à Fribourg ou Solothurn" et caetera desunt. Chez lui, il savait se faire aimer... Passons.


Salvé demoiselle !

Il se lève, péniblement

Je tiens à préciser que le garnement qui à joué avec la clochette est parti par là

Point du doigt le fond du couloir

Il était blond, grand et avait une chausse noire ! L'autre chausse, je n'ai pas vu, il est parti à cloche pied...

Toussote

Je suis venu pour voir mon amie de France, la Comtesse de ces terres, Dame Méval.
Pourriez vous m'orienter ?

Par là même, me rafraîchir la mémoire quand au nom du procureur du Languedoc, j'ai en ma poche une affaire à élucider. De la plus haute importance... L'Empire est en expansion et j'ai peur qu'il se soit déjà infiltré en Languedoc. Voyez par vous même le courrier reçu par quatre de mes gars en vadrouille sur les terres de Lorraine, voyez comme ils accueillent les vacanciers.


Il tend l'acte d'accusation

Courrier chiffoné et un peu humide a écrit:
28/09/1461 - procès opposant XXX au Duché de Lorraine
Acte d'accusation :
De nous Hellina-Rose d'Acoma-Kareen Talleyrand
Procureur du Languedoc,

Mettons ce jour du 28 Septembre 1761 pour Troubles à l'Ordre Public, conformément à la Loi Martiale promulguée le 25 Septembre 1461.

En effet, suite à l'injonction Ducale de quitter le Comté sous 48 heures qui a été adressé par courrier ce même jour du 26 Septembre 1461 à l'accusé XXX, vous êtes soumis au contrôle judiciaire pour troubles à l'ordre public.

La mise en accusation se repose sur l 'articles, 1-4 de la loi martiale qui autorise le conseil ducal a utiliser la procédure de mise aux arrêts dont vous faites maintenant l'objet.

De part la Loi Martiale dont copie vous est de nouveau donnée ci-après.
http://casteldenancy.forumpro.fr/t14483-loi-martiale
De part l'affichage de cette Loi dans les différentes place publique du Duché,
De part la missive qui vous a été transmise le 25 Septembre 1461 par le prévôt de Lorraine.

Nous rappelons que l'accusé peut se faire aider d'un avocat, reconnu par le barreau, pour sa défense.
Nous laissons la parole à l'accusé !
Quand pensez vous que nous puissions rencontrer Dame la Comtesse ?
Revenir en haut Aller en bas
meval
Bavard Incontrolable
Bavard Incontrolable
avatar

Féminin Nombre de messages : 7676
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Re: Les Ambuleurs de la Compagnie du Léman   Dim 29 Sep 2013, 21:44

Et la blonde d'attendre un peu, mais pas trop longtemps, prête a aller chercher un seau, s'il le fallait. Il devenait inconvenant qu'un quidam puisse dormir en pleine journée sur un banc de l'un des nombreux couloirs du château. Inconvenant, non pas parce qu'il était quidam, mais parce que pendant que cet homme sommeillait paisiblement, rêvant certainement de quelques sirènes aux écailles écaillées, d'autres travaillaient d'arrache pied !

Enfin, il se réveille... Salue, et se lève. Un peu rouillé, il a du trop traîner dans l'eau. La nage, c'est pas toujours ce qu'il y a de meilleur. On aurait presque entendu les articulations craquer à chaque mouvement. Mets de l'huile ! Si tu souhaites te faire discret.

Bref, le visage qui se présente à elle ne lui est pas inconnu. La blonde a bonne mémoire, surtout lorsque l'homme en question lui a sauvé la vie, ainsi que celle de celui qui est maintenant devenu son époux. Même si elle ne l'a rencontré qu'une seule fois, pour s'acquitter de la promesse faite de lui payer a boire en remerciement, elle a tout de même apprécié ce moment d'échange.

Elle s'apprête à ouvrir la bouche, mais il est plus rapide qu'elle. Rouillé, mais pas en ce qui concerne sa langue.

Tssssssss il ne la reconnait donc pas ! Archibald l'avait bien prévenue que l'homme, suite a deux sérieux coups de bâton successif sur le dessus du crane semblait perdre un peu la boule... Misère....


Vous permettez ?

Et avant qu'il n'ajoute autre chose, elle lui prend des mains le parchemin, le défroisse du plat de la main pour mieux lire ce qui y est inscrit.

Relève la tête en fronçant les sourcils. Légèrement la main qui la démange avec une forte envie de lui asséner une claque derrière la tête pour lui remettre les idées en place. Mais la blonde ne le fera pas, elle n'a nullement envie d'entendre sonner les cloches.


Bon, trêve de plaisanterie... Je suis Meval, en chair et en os, devant vous. P't'être un peu plus en chair que lors de notre rencontre, j'ai un blondinet qui grandit doucement dans mon ventre. Le sauvetage a bien réussi...

J'vous paye à boire dans mon bureau cette fois ?

Sinon, au vue de la date portée sur votre truc froissé, et même si elle avait été antérieure, cette personne n'est pas notre procureur, ne l'a jamais été, et à mon avis, ne le sera jamais, vivant bien trop loin d'ici. Usurpation de poste croyez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Cendres
Nouvel Orateur
Nouvel Orateur
avatar

Nombre de messages : 30
Ville : Genève
Rang de Noblesse : Reformé
Fonctions : Couteau suisse
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Re: Les Ambuleurs de la Compagnie du Léman   Lun 30 Sep 2013, 23:18

Ah... C'est ce que je me disais... Je leur dirai de plaider la relaxe. Allez savoir pourquoi il y a écrit Languedoc...

Vous disez ? Vous êtes...


Se frotte les yeux

Il est vrai que vous sembliez moins... Enfin plus...
ça veut dire que vous n'avez pas de secretaire ? C'est un scandale... Dans cet état en plus. Enfin je veux dire... Cela vous va à ravir. Toutes mes félicitations au père, même s'il n'a pas fait grand chose, quoique... Enfin...

C'est moi ou je m'enfonce là ?


Excusez moi de vous interrompre, vous êtes bien le propriétaire du Distro Ar Gelted

Sauvé par la secrétaire, il y en avait une ! Il y a plus glorieux comme sauvetage, mais on prend ce que l'on a sous la pogne.

Oui... Plus ou moins... Plus que moins. Mais ce n'est pas moi qui l'ai volé ! Et la clochette, je vous l'assure, c'était un petit brun avec un pied bot, mais ça je l'ai déjà dit...

Il y a une vache dans la coque...

Cendres se rua à la fenêtre qui donnait sur le port.
Reginae, la vache à lait pour le chocolat, amie des marmottes avec lesquelles elle travaillait, toutes pies dehors et tête dedans... Un marché saccagé et une blonde, une autre qui lui tourne autour...
Long moment de solitude, des voix sent tinter derrière lui. Meval lui parle.


Il se retourne

Alonso Quijano ! Per servir a vostè, estimada  Senyora.

Révérence
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Ambuleurs de la Compagnie du Léman   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Ambuleurs de la Compagnie du Léman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Ambuleurs de la Compagnie du Léman
» La compagnie Gildan ira-t-elle en Haiti ?
» Compagnie Grise
» Liste compagnie grise
» Les Annales de la compagnie noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castèl de Montpelhièr :: Castèl de Montpelhièr :: Pont levadís e Sala d'espèra - Pont-Levis et Salle d'Attente-
Sauter vers: