Castèl de Montpelhièr


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Uinie, TOP, Decrét municipal enfrein, victime ville de Nîmes, 24/01/1461, Verdict rendu, A Archiver SVP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ariana Anthea
Orateur
Orateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 273
Ville : Narbonne
Rang de Noblesse : Dòna de Conòsols
Date d'inscription : 25/06/2010

MessageSujet: Uinie, TOP, Decrét municipal enfrein, victime ville de Nîmes, 24/01/1461, Verdict rendu, A Archiver SVP    Sam 23 Fév 2013, 14:36

Citation :


Acte d'accusation

La bonne Justice du Languedoc ouvre en ce 24 janvier 1461 un procès à l'encontre de dame Uinie pour trouble à l'ordre publique.

L'accusée est soupçonnée d'avoir dérogé au décret n°4 de la ville de Nimes limitant à l'achat de pain à 10 miches.

*** Le procureur observe les pièces à conviction et se tourne vers le Lieutenant Midou : ***

Elles sont bien belles, vos miches.

*** Avant de reprendre : ***

Sont appelés à témoigner de cet odieux forfait le lieutenant Midou et Dahaka_.
L'accusée a la possibilité de se faire représenter par un avocat dont la liste est disponible auprès des services du Procureur, Son Excellence Bazin.

La troublionne a la parole.

Citation :
Première plaidoirie de la défense

Procès pour trouble à l'ordre public initié le 1461-01-24.
Accusateur : Duché Comté du Languedoc
Le juge du Comté : Mazarin
Le Comte : Debba_1er
Aller au tribunal


bonjour

Salut les personnes présente, peu habituée à ce genre d'endroit


je suis désolée de mes achats,, mais je prend la mer et celà pour plus e 60 jours sans escale, je dois prévoir mon voyage, je ne pense pas avoir fait de faute depuis toues les années passées, donc je demande indulgence ainsi que pour l'ami ui m'a dépanné

Nwaarlunn

je ne veux pas mourir en mer

surtout que vous seriez privé de farine a mon retour, je suis une des dernière a travailler le blé.

Uinie se retire
Citation :


Réquisitoire de l'accusation

*** Le Procureur regardait l'accusée,et pas tout à fait dans les yeux. Et, lorsqu'elle eut fini de se défendre, il dit à mi-voix comme pour lui-même ***

Très charmante...

*** Puis de se lever et de réquisiter - à moins que l'on dise réquisitoirer ? - enfin bref ! plaider : ***

Merci, charmante dame. La Cour prend bonne note de vos arguments.

Votre Honneur, peut-on réellement considérer 25 pains comme un achat massif ? Comme un risque majeur de déstabilisation du marché ? Il est évident que non.

Pour rester dans le cadre de cette loi idiote, elle aurait dû acheter sa pitance sur trois jours. Est-ce bien logique ? Elle a - strico sensu - enfreint la loi mais a-t-elle enfreint l'esprit de la loi ? La réponse est non.

Cette délicieuse personne prend la mer pour plusieurs dizaines de jour. Et sans escale Votre Honneur ! Nous avons donc une ville portuaire qui interdit à ses visiteurs et habitants de se préparer à prendre la mer. Quelle absurdité ! Autant interdire à une foret de faire pousser des arbres...

*** Rire, clin d'oeil, satisfaction personnelle. ***

L'acte de l'accusée contrevient-il aux bons préceptes de notre droit coutumier ? Non : elle a agit comme le bon père de famille - en achetant de quoi se nourrir pour un voyage en mer -, et elle ne met pas en péril la vie en société.

Dès lors, on doit considérer que, dans un tel cas présent, le décret municipal contrevient au bon sens et au droit coutumier comme source prioritaire du droit en Languedoc.

Je réclame la relaxe de l'accusée.

*** Et, se tournant vers l'accusée ***

Très chère amie, si vous me faisiez l'honneur de passer à mon bureau avant votre départ, nous pourrions faire plus ample connaissance.


Citation :
Dernière plaidoirie de la défense
Uinie, écouta avec satisfaction la plaidoirie qu'elle trouva fort intelligente, elle se rangeait depuis bien longtemps à se raisonnement, et trouvait cette loi complètement rétrograde et non commerciale, pas étonnant que notre ville voyait ses enfants fuir...
vivre en vase clos n'avait jamais été productif.

Oui , je passerai à votre bureau, en principe, le bateau par mercredi de Montpellier je serais même tenté de demander l'autorisation de reprendre un peu de pain, car hélas , je n'en aurai pas assez, je vais sans doute apres Alexandrie poursuivre la quête jusqu'à Contentinople et tout le monde sait qu'à Alexandrie , il n'y a rien à manger sur le marché, sans compter qu'il est possible que nous arrivions après la fermeture de la bibiliothèque et que là, plus rien ne subsistera.

Uinie, salua l'assistance et se retira.


Citation :
Procès ayant opposé Uinie au Comté du Languedoc

Uinie était accusé de trouble à l'ordre public.

Le jugement a été rendu
Enoncé du verdict
Le prévenu a été relaxé.
*** Mazarin eut la larme à l'oeil quand il entendi l'accusée évoquer ces lointaines contrées. Alexandrie.... l'Egypte ! Aaaah il se souvenait encore comme si c'était hier. Jeune homme, alors qu'il se baignait nu dans le Nîl avec quelques jeunes vierges à peine nubile, il avait tué un crocodile à mains nus. Mazarin leva les yeux en rêvassa un moment. ***

Hum, bien, soit, très très bien. Revenons aux miches de la discorde, sujet de la plus grande importance qui occupe aujourd'hui notre cours.

Vraiment, je ne comprends pas. Notre Comté marche sur la tête. Voilà que les commerçants devraient se plaindre de trop vendre. C'est les maires qui pondent de si stupides arrêtés qui devraient être poursuivit pour outrage à la raison !

Cette dame a besoin d'une réserve de pain, pour une raison qui ne regarde qu'elle. Elle paie en bons écus sonnant et trébuchant. Le Comté la remercie de dépenser son argent ici plutôt qu'ailleurs et lui souhaite bon voyage !

AFFAIRE SUIVANTE !
Revenir en haut Aller en bas
cerise375
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 1207
Ville : uzes
Rang de Noblesse : Dame de La Fressange( vassale du Baron Bentich)
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Uinie, TOP, Decrét municipal enfrein, victime ville de Nîmes, 24/01/1461, Verdict rendu, A Archiver SVP    Sam 23 Fév 2013, 19:50

procès archivé.

_________________


Ambassadeur du languedoc auprès de la Touraine
Revenir en haut Aller en bas
 
Uinie, TOP, Decrét municipal enfrein, victime ville de Nîmes, 24/01/1461, Verdict rendu, A Archiver SVP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Une victime de l'insecurite dont on en parle pas
» HAITI EST VICTIME D UNE CONSPIRATION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castèl de Montpelhièr :: Archives des discussions des acteurs judiciaires-
Sauter vers: