Castèl de Montpelhièr


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Babykiller (2) - TOP - Brigandage 29/30 vs Rodav - en groupe Babykiller, Elvet, Mafalda - Verdict rendu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vanyë
Grand Croix
Grand Croix
avatar

Masculin Nombre de messages : 1967
Age : 45
Ville : Alais
Rang de Noblesse : Baron d'Anduze
Fonctions : procureur du Languedoc
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Babykiller (2) - TOP - Brigandage 29/30 vs Rodav - en groupe Babykiller, Elvet, Mafalda - Verdict rendu   Sam 01 Déc 2012, 23:19

Acte d'accusation
Citation :
Moi, Vanyë, baron d'Anduze, procureur du Languedoc sous la mandature de la comtesse Alandrisse, ce jour, 1er décembre 1460, ouvre une procédure à l'encontre de Babykiller pour brigandage sur la personne de Rodav, fait qualifié de trouble à l'ordre public.

Les faits ont été commis dans la nuit du 29 au 30 novembre 1460, sur la route entre Alais et Nîmes. Messire Rodav a été agressé par trois malandrins, qui lui ont dérobé tous ses biens. La description qu'il a pu faire auprès des services de la maréchaussée de ses agresseurs a permis de mettre la main sur trois suspects, dont Babykiller, présenté ce jour devant le tribunal.

Je vais vous donner lecture des différents échanges de courriers avec la victime :
_____________________________________________
Expéditeur : Rodav
Date d'envoi : 30/11/1460 - 16:52:01
Titre : Brigandage

Salutation Messire !

Je me présente, Rodav de Dagsbourg, ou Rod. J'ai été la malchanceuse victime d'un racket, en venant d'Alais avec pour objectif de me rendre à Béziers. Je suivais tranquillement ma route quand soudain, trois individus se sont élancés sur moi avec le renfort de nombreux cris et des tonalités pour le moins étrangère !
Une fois mis à terre et maîtrisé assez aisément, j'ai pu saisir quelques bribes de conversations : je pense que ces individus parlaient espagnol ou italien, mon oreille germanophone ne s'y connaissant guère en ce domaine. D'après ce que j'ai entendu, il semblerait que ces trois personnes se prénommaient Babykiller, Elvet et Mafalda .
Mes possessions étaient assez maigres (un peu de nourriture et 10 écus), mais ils m'ont volé une épée que j'avais déterré durant mes pérégrinations et qui avait acquis de la valeur à mes yeux...

Pourriez-vous, s'il vous plaît, m'indiquer s'il m'est possible de faire quelque chose pour avoir une chance de retrouver ces malotrus ?

Je vous remercie d'avance et bonne soirée à vous,
Rodav.
_____________________________________
Expéditeur : Rodav
Date d'envoi : 30/11/1460 - 23:24:16
Titre : Re: Re: Brigandage

Rebonsoir,

Eh bien cet... incident m'est arrivé cette nuit, dans la nuit du 29 au 30 novembre de l'an de grâce 1460 !

Bonne soirée à vous,

Rodav.


__________________________________

Le brigandage a de tout temps été considéré en Languedoc comme un acte d'une particulière gravité, poursuivi en tant que trouble à l'ordre public selon la coutume établie. Il porte une atteinte inconsidérée à la victime, aussi matériellement, physiquement que moralement, et à la sécurité du comté dans son ensemble.

Attaquer son prochain sur les chemins afin de lui dérober ses biens, au besoin en le frappant plus ou moins gravement, n'est pas compatible avec celui qu'adopterait tout bon père de famille. Si chacun se permettait ce genre de comportement, le Languedoc sombrerait dans l'anarchie la plus totale.

Par ailleurs, le brigandage est considéré comme un trouble à l'ordre public, conformément au code languedocien :
___________________________________
D. Du trouble à l'ordre public
Tout acte portant préjudice à une personne ou à un groupe de personnes, ou susceptible de le faire, de quelque nature qu'il soit, sera considéré comme trouble à l'ordre public. Il en sera de même de tout acte nuisant au bon ordre, à la sécurité, à la salubrité et à la tranquillité publique.
__________________________________________

J'informe l'accusé qu'il dispose du droit de se faire assister d'un avocat de son choix au cours de la présente procédure en se rendant dans ce bureau :
http://chateau-montpellier.discutforum.com/t14162-demande-d-assistance-juridique

Si vous souhaitez consulter les lois languedocienne, vous pouvez vous rendre en ce lieu
http://www.univers-rr.com/justice-renaissante/languedoc/index.php?page=loi


Dernière édition par Vanyë le Lun 10 Déc 2012, 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vanyë
Grand Croix
Grand Croix
avatar

Masculin Nombre de messages : 1967
Age : 45
Ville : Alais
Rang de Noblesse : Baron d'Anduze
Fonctions : procureur du Languedoc
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Babykiller (2) - TOP - Brigandage 29/30 vs Rodav - en groupe Babykiller, Elvet, Mafalda - Verdict rendu   Sam 01 Déc 2012, 23:20

L'accusation a appelé Rodav à la barre
Voici son témoignage :
Citation :
*Une fois appelé, Rodav s'approcha de la barre, visiblement pas tout à fait remis de son agression, et se présenta*

Votre Honneur,

Je suis Rodav de Dagsbourg, ou Rod, et j'affirme que les faits se sont déroulés tels qu'il l'a été écrit et à présent que j'ai sous les yeux ladite Dame, Babykiller comme il me l'avait semblé avoir compris, je confirme qu'il s'agit bien d'une de mes trois agresseurs.

Je n'ai rien d'autre à ajouter que ce qui a été écrit : de retour d'un voyage de plaisance dans ce duché devenu mon foyer, j'ai été attaqué durant la nuit alors que je cherchais à rejoindre Nîmes depuis Alais. Je suivais la route comme n'importe quel voyageur lambda, mais une fois arrivé à l'orée d'un bois, trois individus ont surgi des fourrés et, malgré tout mon acharnement, ont eu tôt fait de me mettre à terre et de me malmener sans toutefois, et heureusement, attenter à ma vie.
Ils se sont ensuite partagés les maigres possessions qui me restaient, à savoir dix ou vingt écus et quelques miches de pains, mais ils se sont emparés de mon épée, non celle que j'arbore actuellement, je tiens à le préciser, qui elle a évidemment une valeur certaine ! Le tout en échangeant des paroles d'une langue m'étant inconnue, soit espagnole soit italienne.
Ainsi, outre la dégradation physique et morale (et oui, un érudit, ça consomme énormément, et crever la faim devant les tavernes ne m'enchante pas !), la perte de mon épée m'atteint douloureusement, d'autant plus que je me suis fait attaquer par des brigands étrangers semblant se plaire à faire des razzias en terre languedociennes !
Et donc, bien que je me reconnaisse coupable de la grossière erreur de voyager seul sur les routes, qui, si je l'avais évitée, m'aurais évité de me retrouver ici, je demande réparation à cette personne ainsi qu'à ses comparses coupables d'un comportement inacceptable !

Il me semble n'avoir rien omis. Je vous remercie de m'avoir écouté et d'avoir si promptement réagis à ma plainte.
Revenir en haut Aller en bas
Vanyë
Grand Croix
Grand Croix
avatar

Masculin Nombre de messages : 1967
Age : 45
Ville : Alais
Rang de Noblesse : Baron d'Anduze
Fonctions : procureur du Languedoc
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Babykiller (2) - TOP - Brigandage 29/30 vs Rodav - en groupe Babykiller, Elvet, Mafalda - Verdict rendu   Lun 10 Déc 2012, 23:07

Réquisitoire de l'accusation
Citation :
Votre Honneur,

Les faits sont là ! Et en face, qu'avons-nous ? Un silence méprisant, une défense inexistante, un mutisme coupable.

En effet, Messire Rodav est venu confirmer l'implication de Babykiller dans son agression. Or, ce dernier n'a pas émis la moindre protestation, la moindre défense. Quand on est accusé à tort, on se bat, on clame son innocence, on ne demeure pas muet sur son banc. Le témoignage de la victime est circonstancié, précis, alors que celui de la défense est... ah, non, il n'y en a pas !

Moi, Vanyë, baron d'Anduze, procureur du Languedoc sous la mandature de la comtesse Alandrisse, requiers que Babykiller soit reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés et qui lui soit infligé une peine de 3 jours de prison.
Revenir en haut Aller en bas
Salvaire
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Nombre de messages : 882
Date d'inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Babykiller (2) - TOP - Brigandage 29/30 vs Rodav - en groupe Babykiller, Elvet, Mafalda - Verdict rendu   Sam 15 Déc 2012, 18:50

Citation :
Dernière plaidoirie de la défense
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

Verdict rendu


Citation :
Procès au motif de trouble à l'ordre public opposant Babykiller au Comté du Languedoc pour faits de brigandage.

Jugement du quinzième jour de décembre 1460.


ATTENDUS QUE :

- Le fait de brigandage sur les routes du Lengadòc s'étant déroulés dans la nuit du 29 au 30 novembre 1460, sur la route entre Alais et Nîmes à l'encontre de messer Rodav sont tout à fait incontestables,

- Le témoignage de la victime est suffisamment précis et qu'il ne laisse aucun doute sur la reconnaissance de l'accusé ici comparaissant en cour de justice du Lengadòc,

- Le préjudice subi correspondant à, je cite le plaignant : --Ils se sont ensuite partagés les maigres possessions qui me restaient, à savoir dix ou vingt écus et quelques miches de pains, mais ils se sont emparés de mon épée, non celle que j'arbore actuellement, je tiens à le préciser, qui elle a évidemment une valeur certaine --, une somme que nous pouvons donc justement estimer à environ 40 écus, plus le cout d'une épée, soit 240 écus.

- De surcroit le dénommé Babykiller est un récidiviste, ayant été condamné par notre cour, ainsi que ses complices Mafalda et Babykiller, en date du 8 décembre dernier, à une amende de 36 écus et à 3 jours de prison ferme, pour avoir déja agressé et brigandé la dona Laura.wilder

- Les fouilles procédées par les gardes à l'entrée nous ont révélé qu'il est en possession d'une épée, sans que l'on ait pu savoir si c'était bien là l'épée dérobée au ser Rodav,


PAR CES MOTIFS,

Nous, Salvaire d'Irissarri et Castelmaure, baron d'Apcher et de Randon, Officier royal, juge du Lengadòc statuant en première instance,

Procédons à la condamnation du dénommé Babykiller, lui infligeons une peine d'emprisonnement de cinq (5) jours, du fait de la circonstance aggravante de récidive,

Le condamnons à devoir verser une amende de 180 écus, somme qu'il réunira aisément, si n'a point de réserve en lieu caché, de par la revente de cette arme qu'il ferait mieux de ne point arborer si fièrement, à mon avis,

Lui rappelons que bien mal acquis ne profite jamais ! et lui indiquons qu'il dispose du droit de faire appel de la présente décision devant la cour d'appel du Royaume de France si l'estime légitime.

Puisse le Très Haut l'aider à se rapprocher de la juste voie de cultiver les vertus nécessaires à la vie en communauté !!

__Parce qu'il n'y a point d'ordre véritable sans justice équitable__

Justice est rendue. L'audience est levée.
Revenir en haut Aller en bas
cerise375
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 1207
Ville : uzes
Rang de Noblesse : Dame de La Fressange( vassale du Baron Bentich)
Date d'inscription : 21/12/2008

MessageSujet: Re: Babykiller (2) - TOP - Brigandage 29/30 vs Rodav - en groupe Babykiller, Elvet, Mafalda - Verdict rendu   Sam 15 Déc 2012, 19:45

procès archivé.

_________________


Ambassadeur du languedoc auprès de la Touraine
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Babykiller (2) - TOP - Brigandage 29/30 vs Rodav - en groupe Babykiller, Elvet, Mafalda - Verdict rendu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Babykiller (2) - TOP - Brigandage 29/30 vs Rodav - en groupe Babykiller, Elvet, Mafalda - Verdict rendu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ylenzo - TOP - brigandage (en groupe avec Lazard)- Entre Narbonne et Carcassonne vs Valforus- Verdict rendu
» Loukael - TOP - Brigandage (Demandeur : Rouergue verdict rendu/juge Rouergat)
» Jack_oneill - TOP - Brigandage (Demandeur : Toulouse- Verdict rendu)
» Daniele55 - TOP - Brigandage - 1ere récidive - (verdict rendu)
» Danelle - TOP - Brigandage - Entre Nîmes et Uzès - Verdict rendu le 5 novembre 1460

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castèl de Montpelhièr :: Archives des discussions des acteurs judiciaires-
Sauter vers: