Castèl de Montpelhièr


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Histoire et Géographie] Frontières, Rois etc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
--Le Copiste
Orateur
Orateur
avatar

Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: [Histoire et Géographie] Frontières, Rois etc   Sam 13 Mar 2010, 23:55




Commentaires

- De l'avènement d'Hugues Capet, en 987, qui supplante les derniers carolingiens, jusqu'au trépas de Charles IV, dernier fils de Philippe le Bel, en 1328, la ligne successorale est directe. Durant plus de 300 ans, les souverains de cette dynastie ont toujours eu un héritier mâle pour venir à leur succession à la couronne. On parle de "miracle capétien", expression figurant que la lignée royale françoyse fut bénie du Très-Haut durant cette période faste et glorieuse, où la monarchie n'a cessé de centraliser les pouvoirs à son profit contre les prétentions féodales.

- Selon la conscience populaire et les chroniqueurs, le Tout-Puissant aurait levé cette bénédiction lors de l'épisode célèbre dit des "roys maudits". La querelle entre la tiare et la couronne, débutée dès 1296 lorsque Philippe tente de lever des subsides sur les biens d'église, se solde par l'attentat d'Anagni (1303), où Guillaume de Nogaret soufflète Boniface VIII, qui décède quelques semaines plus tard. A la suite de ce premier acte de grave irrespect envers la sainte Eglise, qui lui a d'ailleurs valu l'excommunication, et dans le but, cette fois, de récupérer le trésor du Temple, Philippe dissout l'ordre et fait exécuter le grand maître Jacques de Molay. Iceluy aurait, sur son bûcher, lancé une terrible malédiction à l'encontre du roy et de ses successeurs. Et en effet, Philippe trépasse dans l'année qui suit. Ses successeurs ne règneront, à eux quatre, que 14 ans, chacun d'eux décédant dans des circonstances étranges, et sans qu'aucun ne laisse d'hériter mâle. A la mort de Charles IV, dernier des capétiens direct, la couronne manque de peu de finir sur la tête d'Edouard III, roy d'Angleterre et petit-fils de Philippe le Bel par sa mère, Isabelle de France. Les légistes françoys rivaliseront d'artifices juridiques, exhumant la vieille loy des Francs saliens, pour désigner Lévan Ier de Normandie, neveu de Philippe le Bel par son père, Charles de Normandie. C'est l'avènement de la dynastie des Normandies.

- Lévan II est dit "L'Increvable" du fait de l'incroyable durée de son règne (72 ans). Il accède au trône dès l'âge de 2 ans. Son règne restera dans les mémoires comme celui du dénouement remarquable de la guerre de Cent-ans, débutée dès 1328, alors qu'Edouard III conteste l'avènement des Normandies, et prétend à la couronne. En 1415, suite à la défaite catastrophique d'Azincourt, les armées françoyses sont en déroute. Lévan II est contraint de signer le Traité de Troye, en 1420, où il reconnait Henri V d'Angleterre comme son successeur légitime. De nouveau, les légistes soustraient habilement la couronne des mains du roy anglois, relevant son indisponibilité. Sous le commandement de Jeanne d'Orléans, les armées françoyses reprennent le dessus, les anglois parvenant toutesfois à s'emparer de la pucelle d'Arc, qu'ils font griller sur le bûcher en 1431. Le traité de Troye annulé, Lévan II, victorieux à Castillon en 1452, signe avec Henri VI d'Angleterre une paix définitive. Le vieux roy s'éteint quelques semaines plus tard, laissant son fils, Lévan III, lui succéder.

_________________

Document de la Bibliothèque du Roy.
Auteur : Lorgol
Copiste : Rekkared


Revenir en haut Aller en bas
--Le Copiste
Orateur
Orateur
avatar

Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: [Histoire et Géographie] Frontières, Rois etc   Sam 13 Mar 2010, 23:58

Evolution des frontières



Citation:
Ces cartes ne prétendent pas à une précision absolue. "Frontière" et "souveraineté" étaient des notions vagues en ces temps anciens, de plus les connaissances font souvent défaut c'est pourquoi les limites territoriales sont souvent floues. Quoi qu'il en soit, il importe de relever que les zones blanches indiquent des terres qui nous sont inconnues et les tons gris ou s'approchant du gris marquent les territoires où la puissance publique est imprécise ou mal définie.


An 1000:


An 1100


An 1200


An 1300


An 1400


An 1500


Cartographie du Royaume de France en 1429-1430.

Carte éditée d'après un livre intitulé : "Les Limites de la France - et de l'étendue de la domination Anglaise à l'époque de la mission de Jeanne d'arc."
(sources, entre autres, parchemins de Gilles le Bouvier dit Berry, héraut et roi d'armes de Charles VII.)






Document de l'Université.
Etudiants : Romuald de Vaisneau, Enorig
Maîtres : Enorig
Revenir en haut Aller en bas
 
[Histoire et Géographie] Frontières, Rois etc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Histoire et Géographie] Frontières, Rois etc
» Yvain ou le Chevalier au lion
» 02. Histoire & Géographie de Kanto
» [B/C/D cour d'histoire géographie] × Let's start.
» La véritable histoire du Roi Sorcier d'Angmar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castèl de Montpelhièr :: Ailes Publiques :: libradoira - Bibliothèque :: Manuels reliés sur les affaires de la vie civile :: Bric à brac sauvé de l'Université du Royaume-
Sauter vers: