Castèl de Montpelhièr


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Corrections sur le guide des mines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Corrections sur le guide des mines   Sam 13 Mar 2010, 22:35

Salut,

je viens de parcourir le guide des mines et du cam, et j'y ai trouvé quelques erreurs, contradictions, oublis. Je vais en faire un petit listing ici:
Dans le premier post tout d'abord, à propos des probabilités de chute de niveau et d'effondrement. Ce sont les anciennes valeurs. Ça a changé depuis, et on peut d'ailleurs trouver les bonnes valeurs dans les posts suivants.
Citation :
* Probabilité de perdre un niveau
Pour les mines en bon état : 5%
En état moyen : 25%
En mauvais état : 33%

* Probabilité de s'effondrer
Pour les mines en bon état : 1%
En état moyen : 3%
En mauvais état : 10%
à remplacer par
Citation :
* Probabilité de perdre un niveau
Pour les mines en bon état : 1%
En état moyen : 25%
En mauvais état : 33%

* Probabilité de s'effondrer
Pour les mines en bon état : 0%
En état moyen : 3%
En mauvais état : 10%
Dans la partie sur les effondrements (toujours dans le premier post), il faut supprimer:
Citation :
Une mine, même en état bon, peut s'effondrer.
Ensuite, dans le chapitre sur les fermetures de mines:
Citation :
La fermeture de la mine est effective de suite. Les mineurs présents au moment de la fermeture terminent leur journée normalement (ils sont payés et ils produisent).
C'est faux. Tout comme pour la réouverture, la fermeture de mines est effective le lendemain. Et je suis loin d'être sûr qu'une mine fermée perd un niveau d'état si elle n'est pas entretenue.



Dans le deuxième post ensuite:
Contrairement à ce qui est affiché (et souligné), les arrondis pour les entretiens et pour la production se font toujours en notre défaveur. Une production de 49.95 pierre est arrondie à 49. Et un entretien de 49.05 pierre est arrondi à 50. Pour la création de monnaie, il n'y a pas d'arrondi.
Ensuite, dans la partie sur l'optimisation, toutes les valeurs affichées ne tiennent pas compte du 1% de chute de niveau quotidien. Cela abaisse le gain, et surtout, pour la mine de pierre, on se rend compte que le niveau 17 est beaucoup moins rentable qu'il n'y paraît.

Je le démontre tout de suite. Une mine dans l'état bon à chaque jour une probabilité de 1% de perdre un niveau, donc il y a en moyenne une perte de niveau tous les 100 jours. Donc pour calculer correctement, il faut faire une étude sur 100 jours en prenant en compte deux jours d'amélioration, pour une mine de pierre de niveau 11 de 100 mineurs tout d'abord.
Sur ces 100 jours, il y a 98 jours avec un entretien normal, donc une production de 210 qx de pierre, un entretien de 40 qx de pierre et 27 kg de fer, et un salaire de 1500 écus.
Mais il y a aussi deux jours d'améliorations avec une production moindre dû à la chute de niveau, à savoir pour le premier jour d'amélioration une production de 200 qx de pierre, un entretien de 4*40=160 qx de pierre et 4*27=108 kg de fer et 1500 écus de salaire, et pour le second jour une production de 200 qx de pierre et 1500 écus de salaire (c'est le second jour donc il n'y a pas d'entretien à payer)
Il y a donc au final:
98 jours à +210 qx de pierre, -40 qx de pierre, -27 kg de fer, -1500 écus
1 jour à +200 qx de pierre, -160 qx de pierre, -108 kg de fer, -1500 écus
1 jour à +200 qx de pierre, -1500 écus.

Sur ces 100 jours, il y a donc eu:
98*(210-40)+200-160+200=+16900 qx de pierre
-27*98-108=-2754 kg de fer
-100*1500=-150 000 écus
Si je prends de la pierre à 16 écus et du fer à 19 écus, comme dans le guide, cela fait donc sur 100 jours un gain de:
16900*16-2754*19-150 000=68074 écus, soit 680 écus par jour, alors que l'on trouve 707 écus par jour sans tenir compte du 1% de chute de niveau.

Pour la même mine niveau 17, il y a:
98 jours à +273 qx de pierre, -70 qx de pierre, -50 kg de fer, -1500 écus
1 jour à +263 qx de pierre, -280 qx de pierre, -200 kg de fer, -1500 écus
1 jour à +263 qx de pierre, -1500 écus.

On trouve au final un gain quotidien de 753 écus par jour, contre 798 sans tenir compte du 1% de chute de niveau. Si on ajoute à cela la quantité considérable de minerai pour monter une mine de pierre au niveau 17, à faire sans s'attarder aux niveaux intermédiaires qui sont loin d'être rentables, et si on tient également compte du fait que la pierre et le fer ne s'achètent pas à 16/19 mais plutôt à 14/20, monter une mine de fer au niveau 17 est une hérésie économique, ou alors un excellent moyen de plomber économiquement un comté.
Mais comme il est dit, si on a une mine à ce niveau là, autant l'y maintenir.


Et finalement, sur le troisième post, les calculs de rentabilité, et plus particulièrement la durée nécessaire pour rentabiliser les améliorations. Elles sont de loin sous-estimées.

Si je reprend l'exemple de la mine d'or niveau 9.
Si on la laisse à ce niveau là, le bilan quotidien va être de +4988 écus, -99 qx de pierre, -74 kg de fer, -1500 écus
Ça fait donc 4988-99*14-74*19-1500=696 écus par jour (je ne tiens pas compte là du 1% de chute de niveau)
La même mine niveau 10, c'est +5040 écus, -100 qx de pierre, -75 kg de fer, -1500 écus, soit +715 écus par jour

Le premier jour, on a +4988 écus, -400 qx de pierre, -300 kg de fer, -1500 écus, soit -7812 écus.
Le second jour, on a +4988 écus et -1500 écus, soit +3488 écus.
Les jours suivants, ça fera du +715 écus.
Si je suppose que j'ai un gain nul le jour de l'amélioration, il sera de -7812 écus le premier jour, de -7812+3488=-4324 écus le deuxième jour, -4324+715=-3609 écus le troisième jour, etc
Le gain est donc pour les matheux de -4324+715*(#jour-2), soit 715*#jour-5754

Si on n'avait pas fait d'amélioration, il aurait été de 696*#jour.

L'amélioration est rentable quand on gagne plus en ayant fait l'amélioration que sans, soit quand:
715*#jour-5754>696*#jour, soit quand #jour>303 jours
L'amélioration est rentabilisée au bout de 300 jours.
Voici deux petits graphiques pour illustrer tout ça.
En bleu, le gain cumulé de la mine niveau 9.
En rose, le gain cumulé de la mine après amélioration. Il faut 300 jours pour dépasser le gain de la mine niveau 9.

Sur le deuxième graphique, j'ai tracé la différence de gain. Elle est positive au bout de 300 jours.


Et je vous parle même pas de l'allongement de cette durée quand la mine n'est pas pleine...
Les améliorations de mines doivent se regarder sur le très long terme.




Sinon, c'est une excellente idée d'avoir mis tout ça ici Very Happy

Edit: oui je sais, je suis un grand malade dans ma tête Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
--Le Copiste
Orateur
Orateur
avatar

Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: Corrections sur le guide des mines   Sam 13 Mar 2010, 23:11

Le Copiste lève le nez de son recueil traitant de l'inquisition et de la chasse aux sorcières qu'il était en train de recopier. Aristote en soit loué, pas de dessin ou de croquis à reproduire sur cet ouvrage. Il essuie sa plume, la pose et rebouche soigneusement son flacon d’encre avant d’écouter avec attention les explications et de regarder attentivement les différents graphiques et schémas mis à sa disposition en hochant gravement la tête, les sourcils froncés en une parfaite image de l’attention soutenue. Manquerait plus que son interlocuteur se rendre compte qu’il n’y comprenait rien ou presque.

Je vois, je vois… Tout ceci est fort intéressant.

Il lève son regard sur son vis-à-vis, lui sourit et reprend.

Et si nous demandions à tout nos brillants experts de se pencher sur tout ça et de vérifier si rien d’autre n’a été oublié ou n’est erroné ? Cela nous permettrait d’avoir vraiment des documents les plus précis possibles. Et de vous à moi, ces livres sont là pour faire progresser les gens dans leurs connaissances, mais aussi que celles-ci soient partagées, discutées, confrontées afin que tous progressent. La connaissance, c’est la clef de tout, non ?

Regard interrogateur tandis qu’il prend une pile de vélins pour envoyer quelques messages laconiques aux personnes dont on lui a dit qu’elles avaient des connaissances en ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Bentich*
Bavard Incontrolable
Bavard Incontrolable
avatar

Masculin Nombre de messages : 17081
Age : 54
Ville : Mende /Languedoc
Rang de Noblesse : Baron de Saint Didier en Velay
Fonctions : Procureur, Conseiller aux Maires, Maître Boucher, Maître Maçon
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Corrections sur le guide des mines   Dim 14 Mar 2010, 06:56

Bonjour, je viens de lire quelques lignes et à peine commencé des erreurs mon sauté aux yeux.

Si vous le permettez je vais me pencher sur vos textes et avec mon épouse nous allons vérifier cela,il est évident que d'autre peuvent se joindre à nous, car plus on a d'yeux mieux on voit, une erreur peut échapper à tout le monde, nous sommes humain que diable.

J'aurais quand même pssé le document au conseil avant de le publier cela aurait au moins eut l'avnatage que les erreurs soient apparues avant publication

Notre recteur à déjà relevé des erreurs mais il y en a d'autres

_________________


Que m´importe les rires et les regards sur mes travers. Ils sont ma richesse, mon étendard.
Ils sont ma terre
Revenir en haut Aller en bas
russo
Orateur Célèbre
Orateur Célèbre
avatar

Féminin Nombre de messages : 2451
Ville : Beziers
Rang de Noblesse : baronne de Privas
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Corrections sur le guide des mines   Dim 14 Mar 2010, 09:38

Russo, qui avait donné à une certaine personne son accord pour copier 'de brefs extraits' de sa bibliothèque pour illustrer certains points et les rattacher aux lois languedociennes, fut alertée par un copiste d'un esclandre naissant. Quand elle arriva, elle trouva une copie plutôt... intégrale, et fidèle de ses recueils. Et comme par hasard, le passage par le Conseil Comtal et un débat digne des élections.

Bon, du calme les gens, ou bien je vais penser que j'ai fait une erreur en laissant copier des documents de ma Bibliothèque privée, dont certains, je le précise, sont des copies d'ouvrages consultables à la Bibliothèque du Royaume, publiés sans jamais d'ailleurs être passés par cette Entité Surpuissante de la Connaissance qu'est le Conseil Comtal du Languedoc.

Pour les mines, qui vous chagrinent tant, il y a plusieurs ouvrages de dates différentes, dont ceux de Terwagne et Gweltas. Il est assez courant que je laisse en l'état les textes écrits par d'autres, surtout quand on peut les trouver dans la Bibliothèque Royale. Je cite les auteurs des ouvrages, je ne cherche pas à m'attribuer leur travail.

Le sujet des mines est un des plus conflictuels, car certains textes officiels ont comme par hasard disparu, notamment ceux mentionnant les % d'effondrement ou de risques et c'est la plus sauvage spéculation à ce sujet. Si vous avez des textes officiels (=source admins) ou des statistiques pour corroborer vos dires, je prend. Sinon, je vous laisse voter à main levée au Conseil Comtal de quel manuscrit à la plus haute probabilité d'être moins faux que l'autre.
Lors de la fermeture d'une mine, dès que la fermeture est déclarée, il n'est plus possible d'y faire entrer de nouveaux mineurs, peu importe combien étaient à l'intérieur. Si pour vous cela veut dire que la mine est fermée le lendemain, soit, mais pas pour moi.

Je n'ai nullement envie d'entrer dans une polémique expliquant comment sont rédigés les documents du Cabinet des Finances, je ne pense pas que cela doive être justifié ici. Vous enverrez vos réclamations directement au Surintendant El Cid d'Escouché, que vous avez sans doute croisé ces derniers temps.
Je vous demanderai simplement, avant de jeter comme faux les éléments que vous ne connaissiez pas, d'au moins tenter de les vérifier.

Citation :
Et je suis loin d'être sûr qu'une mine fermée perd un niveau d'état si elle n'est pas entretenue.
En voilà un exemple. Des faits, merci.

Tous les calculs sur les mines sont des approximations, dans la mesure où ils prennent en compte un prix arbitraire du fer et de la pierre, alors que leur prix de revient dépend du niveau des mines. Le prix de revient du fer dépend du niveau des mines de pierre et fer, le prix de revient de la pierre dépend du niveau des mines de pierre et fer, et le gain réel sur l'or dépend de la résultante pondérée avec les éventuels imports. Cela ne change pas la position de l'optimum de rentabilité minier, mais seulement sa valeur.

J'ai bien noté le point fort intéressant du recteur sur le fait de prendre en compte les dégradations des mines dans le calcul de rentabilité.

Pour finir, je vous engage fortement Mestre Bentich à rédiger vos propres ouvrages. Cela est, vous le reconnaitrez, nettement mieux que d'aller copier chez le voisin qui de plus, n'écrit que des aneries. D'ailleurs, en parlant de Conseil Comtal, je n'ai pas reçu de demande écrite en bonne et due forme signée des 12 conseillers élus pour demander copie des textes si critiqués. J'attends donc ce document avec impatience.


Le Conseil Comtal...... voilà maintenant qu'il prétendait régenter le contenu des ouvrages disponibles ailleurs. D'ici peu ils demanderaient à valider les courriers du maire avant envoi, et les prêches des curés.
Revenir en haut Aller en bas
Bentich*
Bavard Incontrolable
Bavard Incontrolable
avatar

Masculin Nombre de messages : 17081
Age : 54
Ville : Mende /Languedoc
Rang de Noblesse : Baron de Saint Didier en Velay
Fonctions : Procureur, Conseiller aux Maires, Maître Boucher, Maître Maçon
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Corrections sur le guide des mines   Dim 14 Mar 2010, 14:20

Et ça recommence se disait Ben. Il commençait à comprendre la fuite de certains, dès qu'une personne émettait une petite remarque sur un noble cela faisait une montagne

Bon de un je ne comprends pas votre remarque. Ou j'ai rate un épisode ou alors j'ai l'impression que certaines personnes crois des choses qui n'en sont pas. N'ayant jamais mis les pieds à Toulon je ne vois pas pourquoi vous m'attaquez

Citation :
Pour finir, je vous engage fortement Mestre Bentich à rédiger vos propres ouvrages. Cela est, vous le reconnaitrez, nettement mieux que d'aller copier chez le voisin qui de plus, n'écrit que des âneries. D'ailleurs, en parlant de Conseil Comtal, je n'ai pas reçu de demande écrite en bonne et due forme signée des 12 conseillers élus pour demander copie des textes si critiqués. J'attends donc ce document avec impatience.
.

De deux il est quand même préférable de faire remarquer si il y a des erreurs que de laisser les choses comme ça.

Bon j'ai l'impression que si certaines personnes font des remarques cela gêne énormément et cela commence fameusement à me gonfler. Tout Languedocien à droit à la parole et nous avons la liberté d'expression.

Alors pour commencer et la je ne rejoins pas Messire Picsou pour moi le niveau optimal d'une carrière est le niveau 17 et pas le 11, car le 1% de chute est quand même une moyenne et bon au niveau 17 la mine rapporte 2.73 quintaux par mineurs tandis que au niveau 11 c'est 2.1 quintaux. Ce qui par un bête calcul sur 40 mineur ce qui n'est pas énorme, à peine plus de 50% de la capacité, donc quand même 25 quintaux et c'est énorme vu ce qu'il manquait hier ba ça aurait été excellent comme rentrée

Pour le reste comme je l'ai dit on va se pencher la dessus

Pour la lettre de demande ba déjà il faudrait qu'on sache par qui le copiste est envoyé vu que le conseil n'est au courant de rien.


Spoiler:
 

_________________


Que m´importe les rires et les regards sur mes travers. Ils sont ma richesse, mon étendard.
Ils sont ma terre
Revenir en haut Aller en bas
--Le Copiste
Orateur
Orateur
avatar

Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 12/03/2010

MessageSujet: Re: Corrections sur le guide des mines   Dim 14 Mar 2010, 15:13

Le Copiste regardait les personnes prendre la parole et son visage semblait se décomposer au fur et à mesure des interventions. Celle du Conseiller Comtal en particulier lui avait fait dresser le peu de cheveux qui lui restaient sur la tête. Il prend alors la parole d'une voix basse et triste.

Mestre, Mestre, il semble que vous n'ayez pas compris ce qu'est une bibliothèque et sa fonction. Ici sont regroupés des ouvrages écrits par de nombreuses personnes. Il est hors de question d'en modifier un seul d'un iota ! Pourquoi ne pas corriger l'Illiade ou l'Odyssée pendant que vous y êtes ou n'importe quel manuscrit présent ou passé ? Pourquoi ne pas prendre tous les livres de la création et ne pas les soumettre au Conseil Comtal pour approbation, correction ou destruction ?

Seriez-vous de ceux qui brûlent les ouvrages qui ne vont pas dans votre sens ?

Allons, allons...

Il pousse un soupir las et reprend sur le même ton.

Une bibliothèque est là pour la culture, pour apporter la vision des choses et les connaissances existant de par le monde. Bien sûr qu'il peut y avoir des erreurs. L'erreur est humaine n'e'st t'il pas ? Mais ils ont le mérite d'exister, de se faire étudier et d'autres érudits peuvent à leur tour en tirer la quintescence et l'enrichir de leurs expériences croisées. Enfin, un ou d'autres livres peuvent être écrit et venir sur ces rayonnages pour le plus grand bonheur des lecteurs.

Ces lieux...

Il montre la salle et les portes derrière lesquels s'allignent des rayonnages de manuscrits.

Ces lieux sont là pour tous les languedociens et pour toutes les personnes qui en pousseront les portes. Ils sont là pour être enrichis et non contrôler par le Conseil Comtal ou n'importe qui d'autre. Si le Conseil Comtal désire que j'y range ses propres ouvrages, cela sera fait. Si Donà RussoCarine désire reprendre ses copies, elles lui seront restituées. Si vous voulez les contrôler, je me ferais un plaisir de demander à la Comtessa de les faire livrer tous autant qu'ils sont dans la salle publique du conseil, que vous les vérifiez et que vous les annotiez tous. Non seulement vous, mais tous les autres conseillers. Mais je vous demande de laisser vos polémiques et autres ronchonnades à l'extérieur de ces lieux. Prenez donc exemple sur notre Recteur, proposez des choses concrêtes qui puissent être discutées, comparées, même vérifiées s'il le faut, mais laissez donc votre titre de Conseiller Comtal dehors, ici tout le monde est égal devant la connaissance. Du moins une fois tous les ouvrages lus.

Un petit sourire pour terminer sa diatribe. On lui avait dit les languedociens forts en caractères, têtus, mais ils semblaient aussi être pour le moins tous plus ou moins victimes d'un sentiment de persécution et d'un manque chronique de reconnaissance qui les faisaient prendre pour leur compte toute petite remarque générale et d'un besoin de laisser leurs marques pour des générations futures béates d'admiration. Quel domage. Que de temps et d'énergies perdues alors qu'il aurait été si simple de tout faire de concert et dans l'amour et l'amitié d'Aristote. Sourcils qui se froncent. Il va bientôt lui falloir partir d'ailleurs pour Rome.
Revenir en haut Aller en bas
Bentich*
Bavard Incontrolable
Bavard Incontrolable
avatar

Masculin Nombre de messages : 17081
Age : 54
Ville : Mende /Languedoc
Rang de Noblesse : Baron de Saint Didier en Velay
Fonctions : Procureur, Conseiller aux Maires, Maître Boucher, Maître Maçon
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: Corrections sur le guide des mines   Dim 14 Mar 2010, 15:34

Ecoutant le copiste Ben sourit et se demandait ou on allait.

Donc si je vous comprends bien, il y a des erreurs, il faut les laisser et le prochain CAM qui y prendra des informations va couler le Comté tout ça parce que les écrits sont dans la bibliothèque.

Deuxièmement, vous comparez l'Illiade ou l'Odyssée, qui sont des récits mythologique Grecs, donc des histoires, avec des écrits sur la façon de gérer les mines, ce qui est du réel et qui peut avoir de lourdes conséquences si des erreurs sont écrites. Donc oui j'estime que les écrits sur le fonctionnement des mines doit être corrigé si des erreurs s'y trouvent. Comparons ce qui est comparable s'il vous plait

Maintenant pour en revenir au soit disant contrôle. je suis d'accord que c'est pour tout le monde et je m'en réjouis, mais j'estime qu'un contrôle sur la véracité des dires sur un ouvrages techniques doit être fait. Que diriez vous si un soit disant architecte mettait du sucre en lieu et place de ciment pour faire du mortier pour la construction des monuments. On devrait laisser passer aussi et ainsi les futurs maçons construiraient des maisons et des ouvrages avec du sucre?????? Cela entrainerait de graves accidents et des morts, mais bon vu que c'est écrit personne ne pourra rien dire. La bibliothèque faisant foi.

Vous écrivez à mon épouse pour d'éventuelle corrections et vous me dites en même temps qu'on ne peut pas toucher aux livres ????? Il y a comme une contradiction

Je ne suis pas ici en tant que conseiller mais en tant que Languedocien qui à un peu d'expérience et qui bondit en voyant des erreurs. Le sieur Picsou à apporte sa pierre à édifice et avec ce que j'ai vu j'apporte la mienne aussi. Et la théorie c'est bien, mais la pratique et l'expérience donnent plus de connaissances. Attention je ne suis pas la science infuse, ne me faite pas dire ce que je n'ai pas dit.

_________________


Que m´importe les rires et les regards sur mes travers. Ils sont ma richesse, mon étendard.
Ils sont ma terre
Revenir en haut Aller en bas
russo
Orateur Célèbre
Orateur Célèbre
avatar

Féminin Nombre de messages : 2451
Ville : Beziers
Rang de Noblesse : baronne de Privas
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Corrections sur le guide des mines   Dim 14 Mar 2010, 16:51

Russo haussa les épaules devant une telle attitude

Ecoutez, si vous estimez réellement que les ouvrages sur les mines sont périlleux pour le Comté du Languedoc, je crois qu'il est simplement préférable de les retirer. Puisque vous estimez que la lecture des ouvrages du cabinet des finances est suffisamment nuisible pour couler un comté, je vous demanderai de retirer aussi par précaution les ouvrages sur le CaC, le Bailli, le Prestige et les Mandats. Ces ouvrages resteront consultables pour tous dans les lieux publics que sont la Bibliothèque du Cabinet des Finances, ou l'Université du Royaume. Ainsi, ceux qui les liront sauront bien qu'ils ne sont pas cautionnés par le Languedoc.
Croyez bien que si ses ouvrages sont si remplis d'erreurs qu'il faille en bondir, il est vraiment préférable de les retirer au plus tôt, et d'attendre qu'une bonne âme rédige un nouveau traité.

Mestre Bentich, vous n'avez rien apporté à l'édifice que des paroles aigries. Vous n'apportez ni fait, ni chiffre, ni information.


Puis s'adressant au copiste
Vous voudrez bien mettre sous clé les ouvrages économiques que j'ai cités. Je ne voudrais pas avoir la ruine du Languedoc sur la conscience. Vous mettrez également sous clé l'ouvrage sur la navigation, qui est incomplet car sujet à des ajustements permanents. Je ne voudrais pas non plus avoir sur la conscience la noyade des valeureux marins Languedociens. Réservez en la lecture à des gens tels le Recteur qui aient été abondamment avertis qu'ils s'engagent sur un chemin obscur et périlleux et ce tant que la Comtesse Laurine n'aura pas statué en son âme et conscience sur les risques de tels ouvrages et les modalités de leur lecture.

Puis elle prit un parchemin, rédigea une missive à l'attention du Coms et la lui fit porter.
Revenir en haut Aller en bas
Debba_1er
Croix civile
Croix civile
avatar

Nombre de messages : 3348
Rang de Noblesse : Seigneur
Date d'inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Corrections sur le guide des mines   Dim 14 Mar 2010, 18:03

Ayant eu vent de la discussion qu'il y avait au sujet des mines à la nouvelle bibliothèque dont le copiste commençait à peine à déposer les livres, il se rendit sur les lieux pour apporter sa pierre à l'édifice, comme on dit dans ces lieux, commençant par les salutations d'usage.

Bonjour Bentich, Messire Picsou.

Se tournant vers le copiste puis, Russo en inclinant légèrement la tête en direction de la biterroise, tout en souriant.

Dona, ravi de vous revoir en ces lieux.

Alerté par le copiste, je vous ai ramené quelques documents qu'on a dans la Tour Mont Saint Clair.
En fait, il s'agit d'une copie du document officiel qui n'est plus consultable et dont une copie se trouve ici.

J'espère que c'est ce que vous cherchez !

Spoiler:
 

Bon, on dispose de copies de ce document, vous pouvez donc le garder pour la bibliothèque.

Le second point, les statistiques.

Se tournant vers Russo.

Des statistiques sur presque une année, à savoir plus de 350 jours et sur 8 mines.
Est-ce-que ça serait ce que vous recherchez?
Si c'est le cas.

Sortant un second document, il tendit vers Russo.

Spoiler:
 

On peut alors dire que les moyennes théoriques sont presque respectées.
8 mines, sur trois cycles & demi ! 26 dégradations sur les 28 théoriques.

Sauf qu'en y regardant de plus près, il y a des mines qui sont plus fréquemment sujettes à dégradations naturelles.

En y regardant encore de plus près, on peut voir que sur certaine périodes, le sort peut s'acharner de façon dramatique.

Par exemple, sur une période de 20 jours, du 11 Décembre au 4 Janvier, soit 25 jours.
Il y a eu 7 dégradations naturelles des mines. Alors que depuis et jusqu'à maintenant, il n'y a eu qu'une seule dégradation.

Un autre exemple, c'est qu'entre le 17 & 19 Juillet, coup sur coup et sur trois jours. Une mine a été détériorée deux fois.

Pour le retour sur investissement des améliorations sur les mines d'or, je rejoins votre point de vue.
ça a été grossièrement calculé et effectivement, ça tourne aux alentours de 300 jours pour une mine pleine.

Avec des mines à moitié pleine ... Bof ! Je n'ose même pas imaginer.

Mais il me faut que je refasse les calculs, pas que les votres sont faux ! Mais trop compliqués pour que je les assimile, même si je les comprends.

Léger sourire ... Il enchaîna.

De mémoire, le retour sur investissement sur les améliorations des mines de fer & des carrières sont nettement plus intéressantes et beaucoup moins gourmandes en matières premières.

La question est alors, pourquoi vouloir absolument des mines d'or dans "un état optimal" ?

Personnellement, je considère le niveau 5 comme le niveau critique.
Il n'est pas urgent d'aller en dessus, mais ramener au niveau 5 est une urgence, parce qu'une mine au niveau 4 est un risque considérable.

Les améliorations sur les mines d'or sont perçues pour ma part comme un investissement sur le très long terme à faire quand toutes les dépenses régulières du Comté le permettent et que le comté dispose d'un fond de roulement conséquent.

C'est un pari qu'on fait et si cette dernière année, le pari a été fait sur la mine 6, ce pari aurait été largement gagnant.


Pour la carrière de pierre, vous négligez un point important. Enfin, deux !

La différence nécessaire entre l'amélioration d'une mine de pierre entre les niveaux 11 et 17 peut être comblée par la différence entre le rendement entre ces deux mines. Ainsi, même si l'amélioration d'une mine au niveau 17 est plus chère, sa rentabilité contre balance ce problème. Mais ceci est rééquilibré une nouvelle fois par un autre paramètre ! Le retour sur investissement deux fois plus rapide sur la mine 11.

Enfin, le plus important, selon moi ! C'est l'équilibre minier que ces deux niveaux peuvent ajuster ou atteindre.

Prenons deux exemples concrets que Russo peut affirmer ou infirmer.

Toulouse est un comté producteur de pierre & consommateur de fer.
Languedoc est un comté producteur de fer & consommateur de pierre, quand ça va bien.

Le Languedoc a alors intérêt d'améliorer ses carrières, pour être moins dépendant en pierre des importations.
Et Toulouse n'a aucun intérêt à améliorer sa carrière, sinon, elle va accentuer son besoin en fer & son dépendance de l'exportation de la pierre.

Sinon, pour conclure, j'aurai été plutôt de l'avis qui dit qu'une mine fermée et non entretenue ne perd pas d'état ! Il strictement interdit de l'ouvrir le lendemain ! Mais elle ne perd pas d'état ! Et qu'une mine fermée aujourd'hui peut acceuillir des mineurs jusqu'au lendemain ... Mais le doute me guette, du coup ... Faudra faire des tests
Revenir en haut Aller en bas
Guilhem TT de Tréviers
Grand Croix
Grand Croix
avatar

Masculin Nombre de messages : 2442
Age : 35
Ville : Entre Toulouse, Narbonne, et Montpellier
Rang de Noblesse : Comte de Castiàs
Fonctions : Responsable du port de Montpelhièr
Date d'inscription : 25/12/2005

MessageSujet: Re: Corrections sur le guide des mines   Dim 14 Mar 2010, 19:33

Je ne suis pas d'accord sur le calcul de rentabilité d'une amélioration.
Si l'on suit votre approche, il ne sera jamais rentable d'améliorer une mine, car selon vos propres calculs le retour sur investissement est de 300 jours, et que pendant ce temps là on aura perdu en moyenne 3 niveaux...

Les pertes de niveau étant régulières, les améliorations doivent être considérées comme des entretiens nécessaires à faire le plus vite possible pour ne pas laisser le niveau du parc minier diminuer jusqu'à ne plus rien rapporter du tout.
La véritable question à se poser n'est donc pas "Au bout de combien de temps aurais je rentabilisé mon investissement?" mais "Entre deux pertes de niveau vaut il mieux produire au meilleur rendement ou à un rendement moindre?".

Sinon je suis d'accord avec Debba, le choix entre le niveau 11 et le niveau 17 d'une carrière doit se faire en fonction du parc minier global. C'est quasiment la seule variable d'ajustement pour équilibrer les productions de fer et de pierre de manière significative.
Dans une province excédentaire en fer, il faudra viser le niveau 17; dans une province excédentaire en pierre, il ne servira à rien d'en produire à outrance, il faudra donc viser le niveau 11 pour sauvegarder le fer des entretiens.
Ceci sera d'autant plus vrai très bientôt, quand il deviendra excessivement difficile de transporter (et donc d'importer) la pierre!

Je me souviens d'une époque pas si lointaine où toutes les mines du Languedoc étaient au niveau 10, sauf les carrières qui étaient au niveau 17.
En cas de perte de niveau elles étaient toujours réparées dans la journée.
Hélas ces bonnes pratiques semblent s'être perdu au fil du temps...

Par ailleurs j'avais fait parvenir au Comtat une copie de mon étude sur la production saunière. Mes travaux sont ils considérés comme ayant si peu de valeur pour ne pas être exposés dans la bibliothèque du Comtat?

Pour ce qui est du débat sur la probabilité de pertes de niveau, les relevés que j'avais fait 6 mois durant sur les mines du Languedoc prouvent qu'elles ont lieu en moyenne tous les 100 jours (11 pertes de niveau sur 8 mines en 173 jours => 0,8%).
A l'époque l'effondrement n'était pas activé (ou je ne l'ai jamais rencontré).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://rektor.free.fr
laurine
Bavard Incontrolable
Bavard Incontrolable
avatar

Féminin Nombre de messages : 3319
Ville : Le Puy en Velay
Rang de Noblesse : Vicomtesse du Roure
Fonctions : Petit main languedocienne
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Corrections sur le guide des mines   Dim 14 Mar 2010, 23:20

Laurine arriva quelque peu courroucée, doux euphémisme, par ce qui lui avait été rapporté et par le courrier qu'elle avait reçu. Plus précisément par ce qui avait causé l'envoi de ce courrier.

Que l'on soit bien clair, j'ai eu l'occasion de découvrir cette mine d'information à Toulouse et ait mandaté un copiste afin qu'il obtienne l'autorisation de la Vicomtesse de Salvagnac afin de ramener en Languedoc ce qu'il jugerait opportun de recopier.

Il semble qu'il ait fait preuve de gourmandise, ce qui en matière de savoir est loin d'être un péché. Le savoir n'est pas politique, le savoir n'est pas propriété comtale ! Quand bien même c'est au château comtal qu'est hébergée la Bibliothèque.

En aucun cas le contenu de celle-ci devra être avalisée par une quelconque autorité politique.

Cependant comme tout écrit non inspiré directement inspiré par Aristote, ceux ci sont perfectibles et certains nécessitent, dans notre monde en perpétuelle mutation, d'être remis au gout du jour. A savoir qu'il va falloir écrire d'autres ouvrages. Comme il l'a été dit, on ne corrige pas un livre. On en publie une nouvelle version, quitte à jeter dans l'oubli la précédente.

Ces ouvrages sont des guides mais ne dispenseront jamais tout un chacun de penser par lui même, ni de faire ses expériences et de les partager.

J'invite donc toute personne maitrisant l'une ou l'autre matière de partager ce savoir. De manière constructive ...
Et je me ferai un plaisir de faire suivre ces informations vers Toulouse. Le savoir, ca se partage. Surtout avec nos amis non ?

Tant que je serai à la tête de ce Comté, la Bibliothèque sera un lieu d'échange et de partage. Les suivants montreront leur ouverture d'esprit comme bon leur semble

Dont acte
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Corrections sur le guide des mines   

Revenir en haut Aller en bas
 
Corrections sur le guide des mines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corrections sur le guide des mines
» [Guide]Les mines
» [Guide]Du niv.0 au niv.2
» [Guide] Le charpentier
» [Guide]Le prestige

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castèl de Montpelhièr :: Ailes Publiques :: libradoira - Bibliothèque-
Sauter vers: